Voyages partout et ailleurs, plein de couleurs

mercredi 5 mars 2014

Carnaval Guyanais

Quoi de mieux que ce dernier jour de carnaval pour vous raconter toute cette période festive. En Guyane c'est un évènement incontournable ! De nombreux Guyanais économise toute l'année pour profiter comme il se doit des soirées aux dancings et des défilés populaires. Et d'ailleurs, la Guyane s'arrete économiquement parlant en période de Carnaval.

Ce Carnaval est le plus long au monde, il commence à l'Epiphanie et termine le Mercredi des Cendres . Sa durée est variable selon les années, puisque l'Epiphanie et le Mercredi des Cendres sont des dates variables. L'Epiphanie est le 1er dimanche après le 1er janvier, le Mercredi des Cendres est situé 46j avant Paques (pour exemple 13 fevrier en 2013, 5 mars en 2014) pour le début du Carème. Pour rappel, Pâques correspond au premier dimanche qui suit la première pleine lune du printemps. Cette année le carnaval a été assez long: 59jours de fêtes. Et pour finir en beauté Lundi et Mardi Gras ainsi que le Mercredi des Cendres sont chomés.

En plus de manger des galettes pendant toute la période de carnaval, il y a deux gros types d'évènements : les bals costumés dans les dancings avec les soirées touloulous notamment, et les défilés de rues et parades.

Touloulouu

 

 

 

 

 

 

 

 

 Les touloulous en soirée

et couple touloulous/tololos aux défilés.

 

Commençons par les soirées dans les dancings. Les danses pratiquées sont la mazurka, la biguine et le piké jouk. Pendant la période de carnaval des cours sont donnés en début de semaine dans différents bars cayannais. Les soirées ont lieu chaque vendredi, samedi et même dimanche (les midis minuits) principalement sur Cayenne (parfois meme le jeudi). Les plus typiques sont le samedi chez Nana (le soleil levant) et Polina. Ce sont les soirées paré masqués des Touloulous. Les femmes sont intégralement déguisées de la tête aux pieds pour être méconnaissables, ce qu'on appelle les Touloulous. C'est elles qui invitent les messieux, le temps de la soirée les rôles sont inversés. Elles invitent qui elles le souhaitent, incognito, patron, voisin... D'autres types de soirées se dévelloppent de plus en plus, pour la 1ere fois cette année il y en a eu chaque vendredi ce sont les soirées Tololos. Les hommes sont masqués et déguisés et invitent les femmes à danser. Si vous etes en Guyane durant cette période vous n'aurez aucun mal à trouver les lieux ou vous rendre, entre publicité et foule de monde c'est difficile de passer à coté. En approchant de la fin de carnaval il y a également une grossChez Nanae soirée au grand blanc en général comme il y a une soirée Tololo à l'Oasis chaque année. Ce sont des lieux ou les soirées sont ponctuelles mais ce sont de gros evenement, comme par exemple les faces à face. Dans les dancings ce sont des orchestres qui jouent en live durant ces soirées (d'où leur face à face en fin de carnaval). Les plus connus sont les Mécènes et les Blues Stars, mais il y aussi les Karnivors. Le dimanche ce sont plutot des soirées midi minuit dans des lieux plus variés. Bref, les Guyanais aiment danser et ne s'en lassent pas, masqués ou non !

 

 

 Si vous souhaitez juste regarder, l'endroit le plus sympa à fréquenter est selon moi, le village Nana. Devant chez Nana, il y a plusieurs stands qui vendent à boire et à manger et depuis cette année un écran retransmet l'intérieur de la salle, ce qui permet de voir le groupe. Le temps d'un verre ou deux on voit défilé les touloulous toutes plus colorés les unes que les autres et on est dans l'ambiance carnaval.

Cette année, j'ai également participé au face à face Mécène/Blue Star au PROGT (palais omnisport George Teolad). C'était une soirée non masquée. On a pu profiter de l'ambiance du carnaval, voir tout ces couples dansés, tester nous aussi la danse et profiter du concert des groupes. C'était très sympa ! Pour 35€ avec repas et boissons, je pense que c'est le genre de soirée qui permet de découvrir vraiment l'ambiance et l'esprit des soirées carnavalesque guyanaise.

Pour ce qui est des défilés, à Cayenne, Kourou et St Laurent, chaque dimanche les différents groupes défillent dans les rues. L'avant dernier dimanche, il y a la parade de Kourou et le dernier dimanche celle de "la ville capitale" Cayenne. Ces parades sont plus médiatisés, plus organisés, les costumes sont plus beaux et les chorées plus élaborés mais l'ambiance est moins populaire et l'attente est un peu longue pour avoir une place pour voir passer tout les groupes. Les deux sont à voir, ils ont chacuns leurs avantages et inconvéniants. Durant les défilés différents personnages traditionnels sont représentés en plus des costumes sur le thème choisi par le groupe : les Jé farines (personnage vetu de blanc, qui envoie de la farine à la foule), les Nèg'marron (ils représentent les escalves fugitifs, ils sont recouverts de noirs (huile et suie) et cherchent à faire peur aux gens), les Bobi (un espèce d'ours avec une trompe réalisé en sac de pomme de terre)... Le premier défilé itronise Vaval, le roi du carnaval, qui sera présent à chaque fin de défilé. Les groupes accueillent qui souhaite défilé avec eux puisque le but est d'être nombreux. L'ambiance dans le groupe est très festive et la soirée après le défilé peut s'éterniser jusqu'à tard au bar (au Domino notamment).

P2160503   P2160510  

                                                              Les Bobis   

P2160533   P2160556

                                                                          Les Neg'marrons

 Les trois jours gras sont des jours spéciaux. C'est la dernière ligne droite, les Guyanais sortent du jeudi au mercredi, il y a beaucoup d'animations. De grosses soirées suivent les défilés à thème identique chaque année, en plus des soirées dans les clubs. Le lundi c'est mariage burlesque, le mardi c'est diable et diablesse rouge, le mercredi c'est noir et blanc pour pleurer Vaval, pour sa mort et son incinération.

 

Voilà Carnaval en Guyane, ce qui explique que j'ai été si occupée... Je vous laisse, je vais pleurer Vaval !

Quelques liens concernant le programme du carnaval ou le déroulement des soirées: ici , , ou

"Dans un monde qui n'est qu'une foire et un bal masqué, il est dur de ne pas même conserver les franchises des foires et les libertés du carnaval."  Johann Paul Friedrich Richter

 

Posté par Tiphnanie à 18:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


jeudi 20 février 2014

Distilleries Depaz et Neisson

Me revoilà ! Après de nombreuses semaines d'attente, (j'étais très occupée) je reviens sur mes vacances en Martinique, pour m'évader un peu avant de repartir en Guyane ! Reprenons par le rhum :) !

 La Martinique, ça fait penser au rhum, avec ses nombreuses marques: Clément, Bally, Depaz, JM, Dillon, La Favorite, La Mauny, St Etienne, Neisson, St James, Trois Rivieres. C'est quasi incontournable en Martinique. Toutes les visites sont gratuites sauf chez Clément.

Nous avons profités d'un jour pluvieux pour aller voir 2 distilleries: Depaz et Neisson, toutes les deux au nord-ouest de l'île.

DEPAZ NEISSON locaux

A gauche les locaux et logos de Neisson, à droite ceux de Depaz

DEPAZ

Depaz

Les rhums martiniquais sont pour la plupart des rhums agricoles c'est à dire issu du jus de canne directement à la différence du rhum traditionnel qui utilise la mélasse, produit issu du jus de canne dont ont été extraits les sucres cristalisables pour faire du sucre. 

Neisson est la plus petite distillerie familliale de Martinique. Ses plantations sont situés entre St Pierre et le Carbet.  Depaz est au pied de la Montagne Pelée.

P9181554

La Montagne Pelée et le chateau du domaine Depaz (qui se visite également)

Les récoltes s'effectuent entre fevrier et juin. Le rhum nait d'une sucession d'étapes.

1ere étape: pesée

La canne

Le convoyeur amène la canne. Un grappin saisit les cannes puis les dépose sur le tapis roulant qui les acheminera vers les machines.

2e etape: broyage

La canne est d'abord coupé en troncon et defibré par un shredder. Elle est ensuit broyée dans 4 moulins successifs (dont deux Mariolles-Fives-Lille de 1937 à Neisson) pour en extraire le maximum de jus, nommé le vesou envoyé en fermentation.

P9181558

Ce sont les éléments qui écrase la canne.

La canne broyé est nommée bagasse. Elle est utilisé comme combustible (et engrais en fin de campagne). Elle produit de la vapeur, pour l'alimentation de la chaudière à vapeur, pour les colonnes à distiller et pour l'energie de la distillerie.

machine a vapeur depaz

Machine à vapeur de Depaz

P9181473

Roue à vapeur chez Neisson

3e étape: fermentation

Des levures sont introduites avec le jus, elles permettent de transformer le sucre en alcool, en 72h nous obtenons 4,5 degrés d'alcool. Chez Neisson on trouve 8 cuves de 23000 L.

4e étape: distillation 

Cette étape se réalise dans une colonne Savalle (du nom de l'ingénieur inventeur du système) en cuivre. Le vesou arrive par le haut, il s'ecoule plateau par plateau. La vapeur sort du bas. La vapeur réchauffe le vesou, par ce rechauffement l'alcool monte dans la colonne avec les autres composés volatils. On réalise alors une condensation des vapeurs. Après titrage, on mesure entre 65 et 75 degrés d'alcool.

colonne a distiller

Les colonnes respectives de chaque distillerie

P9181572

Elements qui composent la colonne:

  • à gauche c'est la partie qui sera au dessus depuis laquelle le liquide sort
  • à droite c'est la partie qui sera dans le fond de chaque "cuve" que compose la colonne, c'est à travers chaque "buse" que sort la vapeur.

5e étape: maturation 

Elle s'effectue dans des foudres en inox de 200 hectolitres pendant au moins 3 mois.

P9181498

Les cuves inox de 200hL, de Neisson

Salle dans laquelle il est inscrit au sol "z'épol karé" en référence à la forme des bouteilles

Par la suite il peut ou non y avoir un viellissement. Si tel est le cas, le rhum blanc est mis en barriques de chêne de 180 à 200 litres pour une durée minimale de 4 ans pour devenir du rhum vieux.  Le rhum blanc peut aussi être mis en foudre de chêne, pour une durée de 18 mois pour obtenir du rhum dit Elevé Sous Bois.

P9181482

Barrique en chêne et bouteille de Neisson

6e étape: réduction et assemblage

Le liquide est amené entre 50 et  55°, par coupage avec de l'eau, puis on selectionne les meilleurs crus en les dégustant, pour les assembler dans le but d'obtenir l’équilibre idéal des différents arômes.

7e étape: embouteillage

(rincage rhum, remplissage, capsulage scellé et etiqueté) 

embouteillage

Zone d'embouteillage de Neisson, dans leur bouteille au "z'épol karé"

 

Pour Depaz : 250hectares de cannes récoltés en 5 mois, 250 tonnes broyés par jour, 25000 L de rhum produit chaque jour.

Un petit regret pour nous, nous ne nous sommes pas arrêtés au restaurant de Depaz : le moulin à cannes. Les restaurants à St Pierre nous ont déçus juste avant, et nous pensions à un attrape touriste pour celui ci. Sans avoir testé, le cadre est chouette et la carte à l'aire bonne.

P9181548

Restaurant le moulin à cannes.

 

La visite des deux distilleries est interessante. Elle se fait librement, avec une fiche d'explication et des panneaux le long du circuit. La visite se poursuit par une dégustation d'un ou plusieurs de leurs rhums. Je porte ma préférence pour Neisson à ce niveau là, quoique le Depaz élevé sous bois, leur rhum doré est bon aussi. A vous de juger !

Pour plus d'info les liens des site de chacune des distilleries : Depaz et Neisson.

 

"Le rhum n'est pas un vice, c'est une manière de survivre." H.Emingway

Posté par Tiphnanie à 23:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 28 octobre 2013

Nouvelles publications bientot !

Je reviens dans quelques jours pour raconter les dernières péripéties:

  • La fin de la Martinique
  • Les trois semaines à la Réunion
  • Quelques bons plan en Guyane
  • Des balades dans les environs de Genève
  • Le Sud de la Sardaigne

Et oui, il y a de quoi faire...

Mais le retour à la réalité après cet été mouvementé, c'est pas facile de retourner à son quotidien.

 

PA032139

Vu sur Cilaos depuis la Fenêtre des Makes (La Réunion)

A très vite !

Posté par Tiphnanie à 21:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 2 octobre 2013

En direct de La Reunion !

Hey, j'y suis !!!

 

Je suis à La Reunion !

Je ne vous oublie pas, mais ici, c'est génial on profite ! J'ai eu du mal à me remettre du decallage, 7h depuis la Guyane (seulement 2 depuis la métropole) et 8 + 11h de vol...  Mais aujourd'hui c'est parti, on a fait une belle journée balade, découverte...
Je vais avoir de quoi écrire !! Et j'essayerai de commencer dans les prochains jours, si j'ai le temps, priorité aux expériences, à la balade, aux rencontres et toutes les merveilles des voyages !

PA022052

Balade de Ti Sable, St Joseph de la Reunion

 

PA032161

 Fenetre des Makes, vu sur Cilaos, après sentier de bras patate ! Un régal (à agrandir!)!

 

Je n'ai pas fini de tout vous racontez de La Martinique, ça attendra mon retour je pense. Et j'ai encore quelques blabla sur la Guyane sous le coude aussi, sans oublier quelques endroits sympas en métropole, et puis la Sardaigne!

 

Je ne repars pas de si tôt après, alors j'aurai le temps de vous raconter tout, tout, tout !

 

A bientot !

Posté par Tiphnanie à 19:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]