J'adore les marchés ! Il y a toujours un côté convivial, terroir qui donne une âme aux rues. Et le marché de Cayenne je l'aime particulièrement. Avec le beau temps, j'adore me balader dans les étals de ce marché. J'y passerais des heures.  Il est tout en couleur, l’animation est toute particulière. Les odeurs se mélangent comme les différentes cultures. Je ne sais jamais où donner des yeux. Je suis pas encore douée pour choisir les meilleures fruits exotiques mûrs comme il le faudrait mais j'espère m'améliorer.

Le marché de Cayenne à lieu mercredi, vendredi et samedi matin. 

C’est un marché principalement en exterieur, même si il se situe autour du marché couvert où il y a plutôt de l’artisanat local. Ce qui est moins sympa en saison des pluies (décembre à juin, un peu moins en mars (petit été de mars)). J'ai le souvenir d'un matin avant de partir en carbet, à courir partout sans parapluie, à la recherche de légumes, les pieds trempés. Pourtant la pluie ne dure pas forcément longtemps, mais quand il pleut c'est une vraie douche !

Les principaux agriculteurs sont les Hmong vivant principalement à Cacao (un article sur ce village et leur histoire viendra plus tard).

DSC09455 (2)

DSC00142

Les bacoves (petites bananes) sont sucrées à souhait.

DSC09459

A gauche, ce sont des pommes cannelles (ou atte ou anone), ce sont des fruits qu'il faut ouvrir en deux, la chaire est blanche avec de gros pépins noirs. C'est légèrement sucrée, avec un parfum assez léger, la texture est épaisse et pateuse. Pour ma part ce fruit n'a pas été une révélation, mais j'aime beaucoup sa forme.

Au centre, ce sont des chadèques, ils sont dejà épluchés, ce sont des gros pamplemousses à la peau épaisse, peut-être un peu moins amer, plus sucré que le pamplemousse.


A droite, je crois reconnaitre les prunes de Cythère. Legoût est assez particulier. On en fait un jus vert et savoureux.

 

DSC00155

DSC09460

Ca c'est beau à voir, des avocats énormes, quelques concombres, des papayes au dessus des pommes cannelles, de belles aubergines, des ananas, prunes de Cythère... C'est tout en couleur. Rien que d'y penser les odeurs fruitées me reviennent. Sans oublier les citrons verts, ils sont indispensables pour les ti punchs ! Recette toute simple : rhum, citron vert, sucre de canne, +/- glace. Chacun met dans les proportions qu'il prefère, même dans les restaurants ils sortent les bouteilles et tout le monde fait son ti punch en Guyane.

DSC00156

Sur cette photo, les tubercules à gauche sont des dachines. Ce sont des racines qui se mangent un peu comme le manioc ou l'igname, en purée ou coupé en morceaux cuits dans l'eau. La chaire est blanche avec des stries violines, c'est très joli, en cuisant l'ensemble de la chair devient gris-mauve. La texture est très épaisse, c'est très consistant, et le goût est légèrement sucré, difficile à décrire, et particulier (soit on aime, soit on n'aime pas...). Au centre, il y a des sachets de farine de manioc ou couac, très apprécié en Guyane. Devant il y des piments, indispensable condiment présent sur toutes les tables, mais aussi dans de nombreux plats.

DSC09463

Au premier plan, des maracujas (ou fruits de la passion), un délice à boire en jus surtout. Et les ananas "bouteille" derrière.

DSC09465

J'adore cette photo, il y a tout. J'adore cette petite fille au centre et son sourire lumieux, j'adore ces couleurs, ces produits... J'adore les peintures sur le marché couvert, je ressentirais presque un peu de chaleur (et pourtant c'est pas avec les températures qu'on a en ce moment!). J'adore ces gens qui travaillent, l'échange de monnaie à droite, une vraie scène du marché.

DSC00139Les incontournables sachets d'épices multiples et variées sont sur plusieurs étals.

DSC00141

Et il ne faut pas partir sans avoir goûté les punchs artisanaux vendus dans le marché couvert.J'ai un petit faible pour le punch coco, avec du lait de coco, ça se boit comme du petit lait. Evidemment, l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, mais en Guyane c'est difficile, le rhum est moins cher que les yaourts!

D'autres étals à l'intérieur proposent des corbeilles tréssées, des plats en différents bois (les bois de Guyane sont particulièrement beaux), des bijoux, quelques vêtements ou des objets d'art Tembé.

DSC09218

Dans le marché couvert, il y aussi deux incontournables "gastronomiques". Le jus de fruits frais, et la soupe chinoise. Pour certains Guyanais, la soupe est même un rituel hebdomadaire en passant au marché, le samedi midi, avoir une table est difficile. Des restaurants chinois autour du marché proposent aussi soupes et jus. Ce n'est pas la même ambiance, ce n'est pas moins bon, personnellement j'adore aller dans l'un des chinois juste derrière prendre une salade bo bun, mais manger sur le marché c'est typique ! Les jus sont pressés sur place, les mélanges proposés sont goûteux, les couleurs parfois surprenantes (ici, sur la photo, pas forcement). Le prix des jus est parfois un peu excessif, mais ils sont si bons.

DSC09466

 

En sortant du marché, j'aime aller me promener sur le vieux port. Il faut avancer devant le marché aux poissons en direction de la mer. Je ne montrerais pas ce marché parce que je n'aime pas particulièrement le poisson, j'espère qu'a force de voyager je finirais par trouver poisson à mon goût.

Ce vieux port n'est pas forcément beau, il y a des déchets sur le bord de la mangrove, l'eau est trouble ++ (l'eau n'est jamais claire en Guyane). Mais l'endroit est calme. On voit des gros yeux (poisson dont les yeux ressortent à la surface, première photo). Il y a souvent quelques pêcheurs, et des filets le lont du pont. On peut observer, si on a de la chance, des ibis rouges (sur la derrnière photo, ce sont les taches rouges). Quand ces oiseaux s'envolent c'est impressionnant cette tache rouge dans le ciel. Ce n'est pas touristique, ce n'est pas poétique, c'est calme, pour moi ça a une âme, l'endroit à vécu. On voit la rive de l'autre coté, ce n'est pas infini mais c'est grand tout de même.

DSC09227

DSC09236

DSC09238

 

"Choisir des légumes, des fruits, de la viande et du poisson sur un marché, décider la meilleure manière de les arranger, de les découper, de les cuire, de les servir, tout cela, c'était une forme d'amour." Simonetta Greggio