Ces 5 jours pris un peu en dernières minutes doivent être reposant, mais en même temps on veut voir la Martinique... Pas facile !

Quelques chiffres utiles:

  • - 6h de décallage horaires (en heure d'été) ou - 5h (en heure d'hiver)
  • 1 128 km² 
  • 64km de long, il faut moins de 2h (hors bouchon) pour faire un Nord-Sud (Diamant, Le Precheur)
  • 30km de largeur
  • 1 397 m de haut pour la montagne pelée, volcan encore actif et point culminant de la Martinique

Je commence par parcourir pas mal les sites, blogs et forums pour chercher ce que l'on doit absolument faire. J'ai parcouru le choubouloute (en photo ici), le forum du routard (avec 2 bons resultats pour les distilleries et un sujet pour sortir des sentiers battus), le site de bsoft-team (des articles sympas, qui sortent de l'ordinaire), le site de madikera très rempli (bien que le site soit lourd graphiquement) et le site du comité du tourisme.

carte_martinique

Nous serons logés au Sud (du côté du Diamant), merci encore à notre amie qui nous heberge. Nous avons déjà prévu la location de voiture (après recherche lokizy avait la meilleur rapport qualité/prix), je pense que c'est indispensable pour pouvoir faire un maximum de choses. A proximité, nous aurons les belles plages du Sud, mais le Nord plus sauvage semble interessant à explorer.

 

Avant le départ, au programme, allons essayer de voir/faire :

  • une distillerie (le choix se porterait sur Depaz)
  • de la plongée (ou palme/masque/tuba pour moi)
  • un tour sur les plages du Sud (paysage de carte postale, plage de sable blanc...) les anses des salines ?
  • une rando à macabou (ça donne trop envie !!)
  • l'ascension de la montagne pelée (?)
  • une plage de sable noir
  • quelques villages créoles
  • la source ferreuse de l'Anse d'Arlet 

J'entends beaucoup parler du jardin balata, mais 12€ l'entrée ça me parait excessif. Nous connaissons dejà un minimum les plantes exotiques (la Guyane offre dejà une variété sympa). 

 

A notre retour, voilà comment nous nous sommes organisés finalement: 

Lundi (arrivée vers 13h): Sud Ouest et ces routes tortueuses

  • Trois Ilets : le bourg (simple), et la pointe du bout (je déconseille... il est indiqué village créole, mais c'est le nom des logements touristiques, c'est pas typique du tout, c'est des ptites boutiques, des restaus, et plein de locations, et ça fait beaucoup beaucoup de béton... petite déception en arrivant.)
  • Les Anses d'Arlet: Anse noir et Anse dufour (Anse noir a été la plus belle plage que nous ayons faites), le bourg, petite Anse et la source chaude ferreuse (très très sympa!)
  • Arrivée au Diamant + Restau le New Cap (très sympa, au bord de plage, cuisine métro et antillaise très bonne, acceuil simple et chaleur, prix raisonnable, un brin branché, rien à redire, foncez !)

Mardi : Sud Est

  • Le Marin : son marché couvert, sa marina
  • Sainte Anne : pic nique plage des Salines
  • La trace des Caps entre Petit Anse de Macabou et le Cap Macré

P9171418 blog

Sur la trace des Caps

Mercredi : Nord Ouest sous la pluie malheureusement, donc difficile de voir la montagne pelée

  • Le carbet : distillerie Neisson, le bourg (très rapidement... les restaus sont sympas à ce qu'on nous à dit, mieux que celui qu'on a fait sans doute)
  • Saint Pierre: le bourg et ces ruines (visite sympa, un vrai village avec des choses à y voir), repas à "Le Guérin" (petite deception, prix pas excessif 15€ entrée/plat/dessert, mais pas de réel gout, du deja préparé, une banane flambée préalablement réchauffée au micro-onde... dommage)
  • Le Prêcheur: traversé du joli village (malgré la pluie), Anse Céron (pas le courage d'aller jusqu'à l'Anse Couleuvre par ce temps, même si elle est indiqué comme l'une des plus belles plages...)
  • distillerie Depaz
  • passage par Le Morne Rouge, pour rentrer par les terres (très joli, beaucoup plus sauvage)

Jeudi : Plongée , avec un super accompagnateur, des fonds marins sublimes

           Et repas du soir au Baraqu'Obama à St Luce ! (très bon restau, à conseiller ++)

P9191670 blog

P9191766 blog

P9191721 blog

 

 

 

 

 

 

 


Vendredi: Presqu'ile Caravelle

  • Tartane: très joli petit village, touristique mais pas surfait, il y  a encore l'âme des pêcheurs mèlé à celles des surfeurs qui arrivent
  • balade sur le sentier à la pointe de la presqu'ile
  • Anse l'Etang (bien aménagée, mais grosse pente et gros sable...)
  • recherche du coeur Bouliki en vain... Dommage !

Voila... Cette organisation nous a permis d'en faire vraiment beaucoup en peu de temps, de profiter malgré tout. Le seul hic c'est la pluie le mercredi, mais on ne choisis pas.

 

Pour moi la Martinique c'est beaucoup moins dépaysant que la Guyane, mais le climat est bien plus supportable. Les plages sont vraiment très jolies, avec une eau turquoise sublime. Le côté authentique des villages n'est pas toujours évident à trouver avec le tourisme qui est greffé partout, mais qui offre beaucoup d'activités à faire (excursion en mer, plongée, canyoning, randonnée...). Malgré son surnom d'île aux fleurs, je n'ai pas retrouvé (dans la nature en tout cas) ces fleurs. Hors saison, comme nous l'étions, nous avons pu trouvés des lieux accessibles, et même parfois des plages complétement isolée, pas sur qu'il en soit de même en pleine saison. Pour la saison correspondant à la saison des pluies (septembre à janvier), nous avons eu plutôt beau temps, une seule journée de pluie, et une ou 2 rares et courtes averses le reste du temps, ça peut être un bon plan pour ceux qui souhaite voyager à moindre budget. En parlant budget, il faut savoir que le coùt de la vie est cher en Martinique comme dans l'ensemble des DOM (mais moins qu'en Guyane...). Il faut savoir se privé un peu des produits laitiers, sachant qu'il y a d'autres plaisirs -le rhum, les fruits exotiques, le poisson- qui sont plus abordables, alors à la votre ! (Un bon planteur... Hummmmm)


"On ne voyage pas si on ne rêve pas le voyage qu'on fait. Je ne parle pas du rêve qui endort, mais de celui qui réveille, en nage, à la gorge, l'hirsute, le traviole, le pas racontable, le si beau qu'on arrête de vieillir."(Daniel Mermet)