Me revoila en Guyane ! Quel plaisir !

Pour mon premier week end j'ai pu en profiter pour aller aux iles du salut ! C'était suplime. J'ai eu la chance de partir de Cayenne, donc balade 2h en bateau jusqu'à la bas ! Départ à l'aube, on est passé des ilets : la mere, le pere, le malingues et l'enfant perdu.

moyens (7)

Dégrad des cannes au levé du soleil.

En général, le départ s'effectue à Kourou, différentes compagnies proposent la traversée en voilier ici, la ou la (peut être d'autres que j'oublie...) 15km séparent Kourou des Iles. 

grands (2)

Les iles vu depuis la mer, Kourou se situe derriere elles.

A Gauche St Joseph, à droite Royale. L'ile du Diable est encore plus à droite.

grands (1)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le ponton ou l'on débarque sur l'ile royale.

Sur place, nous avons commencé par une matinée pèche: à la traine pour le palika (le tarpon) et le tazar et au posé (avec un plomb) pour l'acoupa, je ne suis pas la mieux placé pour en parler. Puis nous avons profité d'une baignade dans l'eau clair et bleu qui entoure les iles.

moyens (2)

Un acoupa aiguille

petit (1)

L'auberge vu depuis la mer

 Les iles sont aux nombres de 3 : l'Ile Royale, St Joseph et l'ile du Diable. Elles abritent les ruines des anciens bagnes, elles ont acceuillis pendant un siècle des milliers de prisonniers francais et de colonies francaises. L'histoire des bagnes de Guyane est bien décrite lors de la visite proposée sur l'ile et est vraiment saissisante. Ce sont eux qui ont construits toute la route reliant Cayenne à St Laurent.  L'état de certains locaux, avec la nature qui reprend la place est magnifique à mes yeux. Ces iles sont idylliques, mais en même temps montrent l'horreur humaine de la détention.

grands (6)

La nature reprend le dessus dans l'un des anciens batiments de travail des bagnards

moyens (1)

Vu sur l'ile St Joseph

grands (5)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vue sur l'ile du Diable                         

Sur place, il est possible de dormir en hamac dans des anciens batiments, ou d'utiliser les anciennes chambres de gardiens (tarif et infos ici). Le restaurant de l'ile avec vu sur la mer, propose plat du jour et une soupe de poisson (excellente parait il (je n'aime pas le poisson...)).

grands (3)

Une chambre de gardien

 

moyens (3)

 Les rhums arrangés proposés au restaurant

 Le tour de l'ile royale est très beau, c'est plutôt le coté idyllique. On y voit beaucoup de palmiers, des roches entourent l'ile, on voit les deux autres iles de chaque coté. On ne  retrouve pas ou peu de batiment (en tout cas non rénové) sur ce tour exterieur. On arrive à la piscine des bagnards, la plage la plus simple d'accès.

moyens (4)

L'escalier pour rejoindre la piscine des bagnards

grands (7)

 L'ancien phare, un batiment (non identifié...). 

De nombreux agoutis sont présents sur l'ile, c'est assez impressionant de les voir se meler au décor, avec les coqs nombreux aussi (dont beaucoup se passerait à 4h du matin). Il y a aussi des aras rouges et bleux, des paons (pas très local) et un caiman dans le bassin (ancienne reserve d'eau). Il a été introduit pour limiter le nombre de crapaud (trop bruyant pour les Si on prend le temps d'observer la mer, on peut voir une tortue qui remonte prendre un peu d'air à la surface, des petits poissons.

petit (2)

Une tortue remontée prendre de l'air  

Le plateau supérieur comporte quant à lui les anciens batiments donc certains rénovés. Les chambres de gardiens dans lesquels il est possible de domir, mais aussi les cellules de bagnards, l'hopital, les habitations des gradés, du directeur (transformé en musée gratuit, qui  donne pas mal d'infos reprise dans la visite, faire les 2 est un peu redondant). Il y a également une Eglise, avec des décorations murales peintes par les bagards avec des histoires caucasses (du genre, pour la tête de jesus il se serait inspiré d'un jeune bagnard qui offrait son corps à d'autres...). On retrouve une maison de bonne soeur aussi, ces batiments ont étés construits par les bagnards eux mêmes.

moyens (6)

L'église et l'ancienne maison des bonnes soeurs sur la droite.

petit (4)     petit (3)

Les anciens lieux de travail et l'hopital du personnel.

moyens (5) 

Les cellules des bagnards.         

 

grands (4)

Une derniere photo sublime, digne de carte postale, parce qu'il faut le dire: c'est vraiment joli et reposant.

 

 "Les iles sont toujours des frontières face au monde" José Carlos Llop